Pourquoi une cryptomonnaie francophone ? - Paypite

 

Pourquoi une cryptomonnaie francophone ?

 

Qu’est-ce que la francophonie ?

C’est un géographe français nommé Onesime Reclus qui utilise pour la première fois le terme “ Francophonie “ vers 1880 pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français.

La francophonie, ce n’est pas uniquement les 67 millions de Français, mais bien les 274 millions de personnes dispersées au 4 coins du monde, dont 212 millions de personnes qui utilisent le français quotidiennement. Forte d’un multiculturalisme, la francophonie peut être un formidable levier de coopération économique sociale et solidaire entre les francophones.

 

Carte francophones Paypite Cryptomonnaie et transfert

 

Le français, c’est la :

– 5e langue la plus parlée au monde,

– 4e langue d’Internet,

– 3e langue des affaires,

– 2e langue de travail de la plupart des organisations internationales.

 

En 2065, le français sera la 2e langue la plus parlée un monde, dépassant l’espagnol !

 

Graphique Langues francophonie Paypite

Aussi, parmi les 274 millions de francophones, près de la moitié vivent en Afrique. Et selon les projections de l’OIF, en 2050, 85% des 700 millions de francophones vivront en Afrique.

 

Les enjeux économiques de la francophonie sont gigantesques

 

  • De fortes inégalités de développement entre le Nord et le Sud persistent

Richesse, économie, alimentation, éducation, santé…

Les pays pauvres représentent 80 % de la population mondiale, mais ne concentrent que 20 % des richesses. En revanche, les pays riches et industrialisés, au nombre d’une trentaine environ, représentent 20 % de la population mondiale mais détiennent 80 % des richesses. En Afrique seulement 20% des foyers disposent d’un compte bancaire. Ce faible niveau d’accès des populations aux services bancaires constitue un obstacle économique important au développement des pays concernés.

 

Carte francophones Inegalite Nord Sud Paypite

Carte francophones Inegalite Nord Sud legende

 

Carte francophones Inegalite Population PNB

 

Source : https://static.education.francetv.fr/media/modules/E2/pdf/les_inegalites_de_developpement_dans_le_monde.pdf

 

  • Une langue commune facilite le développement économique

Selon Céline Carrère, professeure à l’université de Genève, senior fellow à la Ferdi,  et co-auteur d’un rapport sur le poids économique de la langue française dans le monde, paru en 2013 :

La francophonie économique est un atout. Lorsque l’on regarde les chiffres, on constate que parler une même langue crée des liens économiques. On échange davantage entre pays francophones, qu’il s’agisse de flux commerciaux, d’investissement ou de flux migratoires. Dans une étude récente de la Ferdi, nous avons mis en évidence que le partage de la langue française permet d’augmenter de 22% le commerce de marchandises entre une trentaine de pays francophones. Ce qui accroît de 6% en moyenne la richesse par habitant de ces pays et diminue le taux de chômage de 0.2 point.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) s’est donnée pour mission économique de “ soutenir une croissance durable et inclusive qui favorise le bien-être des populations, la prospérité et la création d’emplois en particulier pour les femmes et les jeunes “ .

“ La Francophonie entend contribuer à l’émergence de l’entrepreneuriat et au développement des initiatives de création d’emplois dans l’économie sociale et solidaire, l’économie verte, l’économie de la culture et l’économie numérique. Enfin, pour réaliser la promesse d’un codéveloppement entre les pays et régions de l’espace francophone, l’accent est mis sur l’amplification des échanges économiques interrégionaux. Grâce à son approche tripartite innovante et au recours à la coopération Sud-Sud, la Francophonie crée du lien et de la confiance, donne les moyens à ses membres pour favoriser plus d’interactions et d’opportunités économiques. “

Pour Guy Gweth, spécialiste en intelligence économique, tout reste à faire :

« La francophonie économique en est encore à son stade conceptuel. Il va falloir faire beaucoup d’efforts, car la francophonie en tant qu’institution est une vieille dame extrêmement bureaucratique, politisée, et trop sous influence française pour pouvoir refléter la nouvelle dynamique telle qu’elle est aujourd’hui au sein même des pays francophones, avec une montée en puissance, notamment des pays d’Afrique francophone. Il est important de lui donner les moyens de passer de la phase conceptuelle à la phase opérationnelle. »

 

  • Paypite passe à l’action

Lancée depuis le 15 janvier 2018, Paypite souhaite contribuer au développement économique des populations francophones en favorisant les échanges commerciaux de façon concrète : crypto monnaie, transfert d’argent à très faible coût par rapport à la concurrence… 

En savoir plus sur Paypite

 

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
YouTube
SOCIALICON