Abécédaire sur la cryptomonnaie - Paypite

Découvrez l’abécédaire de la cryptomonnaie

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Adresse : L’adresse, c’est votre RIB numérique. Suite de lettres et de chiffres et/ou simple QR code, elle vous permet de stocker dans un portefeuille, d’envoyer ou de recevoir des cryptomonnaies.

 

All-In : Comme au poker, un All-In en cryptomonnaie c’est miser tout ce que l’on possède dans une crypto à un instant T.

 

Altcoin / Monnaie Alternative : Tout ce qui n’est pas un bitcoin est appelé Altcoin (Monnaie alternative).

Bitcoin et bitcoin : En 2009, un geek inconnu répondant au pseudo de Satoshi Nakamoto révolutionne le monde en créant le bitcoin, une monnaie électronique et décentralisée. Le terme « bitcoin » a deux sens selon s’il s’écrit avec ou sans majuscule : Le Bitcoin est le protocole ou réseau.

Le bitcoin est la cryptomonnaie.

 

Blockchain : Tout l’intérêt des cryptomonnaies repose sur la blockchain. C’est le nerf de la guerre. La blockchain est ce que l’on peut comparer à un grand livre de comptes, consultable par tous, infalsifiable et indestructible. Il répertorie toutes les transactions ayant eu lieu au cours de la vie d’une cryptomonnaie.

La blockchain stocke donc toutes ces informations de manière sécurisée, transparente et le tout, sans organe central de contrôle !

Clé-privée / Clé-Publique : Les clés sont la même chose que les adresses. La clé privée permet de crypter une transaction et la clé publique permet de décrypter cette transaction. La clé publique est celle que l’on peut communiquer pour recevoir ou donner des cryptomonnaies. La clé privée, elle, doit rester privée. Elle permet de se connecter à son portefeuille, comme un mot de passe.

 

Cryptomonnaie : C’est une monnaie électronique qui se base sur les principes de la cryptographie. Ces monnaies sont décentralisées, cela signifie qu’elles n’appartiennent à aucun organe de contrôle ou toute autre entité susceptible de pouvoir réguler le marché. Électroniques, ces monnaies ne s’échangent que virtuellement, il n’existe donc pas de pièces ou de billets.

 

Cryptographie : Avec la cryptographie, bienvenue dans les limbes des mathématiques. Cette technique permet de créer des codes et des chiffres qui peuvent être utilisés pour dissimuler l’information. Elle sert de base dans les preuves mathématiques pour vérifier et sécuriser les transactions effectuées.

Décentralisation : Dire que les cryptomonnaies sont décentralisées, ça veut dire quoi ? Cela veut dire qu’aucune autorité ne contrôle le réseau. La blockchain est distribuée entre tous les nœuds (les machines) du réseau. Du coup, plus il y a de nœuds appartenant à différentes entités sur le réseau, plus on considère que ce réseau est décentralisé.

Ethereum : C’est une blockchain, fondée par Vitalik Buterin, permettant de créer des applications. Comme le Bitcoin avec le bitcoin, la blockchain Ethereum fonctionne avec la cryptomonnaie ether dont le sigle est ETH. D’autres cryptomonnaies, comme paypite, sont créées sur la base de la blockchain Ethereum.

 

Exchange : Ce terme désigne le marché où l’on échange les cryptomonnaies entre elles ou contre des monnaies fiduciaires. CoinBase, Binance, Huobi… sont des plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

Faucet : Ce sont des sites qui donnent des tokens (souvent sous la forme d’un jeu) dans le but de démocratiser l’utilisation d’une monnaie et d’attirer les amateurs. Des sites comme FreeBitco.in, Cryptomininggame ou Allcoins.pw sont des faucets.

 

Fees : Les fees sont les frais de transaction appliqués par les Exchanges lors de l’achat/vente de cryptomonnaies.Les fees font également référence au coût de transaction à payer lors d’un transfert de bitcoin ou autre cryptomonnaie d’un portefeuille à l’autre.

Genesis block : Comme son nom l’indique c’est le tout premier block de la chaîne.

Hashage : Le hachage est un procédé mathématique qui va venir transformer un objet potentiellement très gros et compliqué en une suite de caractères de taille fixe. Par exemple, la fonction la plus courante, SHA-256 va venir transformer un document volumineux comme la déclaration des droits de l’Homme en une suite de chiffres et de lettres de 64 caractères. L’objectif de ce hachage est de compresser, de cacher une information tout en prouvant qu’on la possède.

 

Hold ou Hodl : Cela signifie garder une cryptomonnaie sans la vendre quelles que soit les variations de son cours.

Il y a plusieurs années, un homme ivre a posté un message sur BitcoinTalk et a écrit plusieurs fois hodl à la place de hold. Internet s’en est emparé : l’expression est restée.

ICO (Initial Coin Offering) : Une ICO est ce qu’on pourrait comparer à une levée de fonds. Lorsqu’un projet lié aux cryptomonnaies et à la blockchain est lancé, les investisseurs, au lieu d’acheter des parts comme dans une société classique, achètent des tokens.

Jackpot : Gros gain d’argent suite à la hausse d’une cryptomonnaie dans laquelle un investisseur a misé.

KYC (Know Your Customers) : Cet acronyme désigne un processus de validation de l’identité d’une personne.

Limit Buy / Limit Sell : Ordre d’achat fixé par un investisseur qui souhaite acheter ou vendre des cryptomonnaies à un prix fixé en amont.

Market Cap : Le Market Cap est le montant total d’une cryptomonnaie ou d’un ensemble de cryptomonnaies en circulation. Pour le calculer, il suffit de multiplier le nombre d’unités en circulation par le prix à l’unité.

 

Mineur : Les mineurs sont des personnes ou groupes de personnes qui connectent des ordinateurs au réseau pour miner. Chaque mineur est récompensé au prorata de la puissance de calcul qu’il apporte au réseau.

 

Mining / Minage : Le « mineur » possédant les machines du réseau va « miner » des tokens. Il utilise la puissance des ordinateurs pour effectuer des calculs et traiter les transactions, sécuriser le réseau… Le minage est récompensé par la distribution aux mineurs de bitcoins ou d’altcoins. Il s’agit de résoudre un « défi » informatique imposé par une Proof Of Work (PoW).

 

Minting / Forgeage : Le minting est à peu de chose près la même chose que le mining. Un défi informatique est à résoudre mais celui-ci est imposé par une Proof Of Stake (cf lettre P). On parle alors de forgeage. Une manière de distinguer ces deux méthodes de création.

Nœud : Un nœud représente un ordinateur connecté au réseau. C’est l’addition de tous les nœuds d’un réseau qui octroie la puissance de calcul nécessaire au minage. Des fermes de minage ont alors vu le jour. Ce sont de grands hangars dans lesquels sont entreposés des centaines de machines qui minent jours et nuits.

OTC (Over the Counter) : Échange sans intermédiaire entre deux personnes.

P2P (Pair-à-Pair) : Le P2P désigne le fait qu’une information circule entre plusieurs ordinateurs sans passer par un serveur central.

 

Paypite : Lancée en janvier 2018, Paypite est une nouvelle cryptomonnaie francophone. Son ambition est de faciliter les échanges internationaux entre francophones.

 

PoS (Proof of Stake) / Preuve d’Enjeu : La preuve d’enjeu demande à l’utilisateur de prouver la possession d’une certaine quantité de cryptomonnaie pour prétendre pouvoir valider des blocs supplémentaires dans la blockchain et toucher la récompense.

 

PoW (Proof of Work) / Preuve de Travail : Cette méthode est utilisée pour ajouter un bloc à la blockchain. Pour ajouter un bloc, chaque mineur du réseau doit réaliser de longs calculs afin de chiffrer l’ensemble des transactions d’un bloc ainsi que les transactions chiffrées de la blockchain précédente. Une fois la solution trouvée et validée, elle est diffusée à l’ensemble du réseau. Le mineur ayant trouvé la solution reçoit une récompense.

 

Pump : Ce terme réjouit globalement tous les investisseurs : il désigne l’achat massif d’une cryptomonnaie et donc la hausse de son prix.

Qui-vive : Être sur le qui-vive signifie être extrêmement attentif, sur ses gardes. C’est l’état dans lequel il faut être après avoir investi en surveillant le marché.

Refill : Pour les plus gourmands, le refill est l’achat d’une nouvelle quantité d’une cryptomonnaie que l’on possède déjà. En fonction du cours d’une monnaie, il peut être intéressant d’en racheter à un instant T du marché.

 

ROI : Quand on investit c’est pour gagner plus. Mettre 100 pour retirer 100 n’intéresse personne. Le ROI (retour sur investissement) est le rapport du profit réalisé sur le montant investi. Un ROI de 100% implique que l’on a doublé son investissement. Mettre 100 pour retirer 200, c’est déjà mieux.

Satoshi Nakamoto : Père du Bitcoin, Satoshi Nakamoto est le pseudonyme d’un développeur anonyme. Personne ne sait qui il est réellement.

 

Satoshi : Un satoshi c’est 0.00000001 BTC (bitcoin). C’est la plus petite unité du bitcoin, nommée ainsi en hommage à son créateur.

 

Stack : C’est votre portefeuille. Ce terme désigne l’ensemble du capital en cryptomonnaie détenu par un investisseur.

Token : Le terme token signifie jeton en français. Ils sont propres à chaque blockchain et désignent généralement les monnaies secondaires émises sur une blockchain. Ainsi, on appelle Tokens toutes les monnaies construites sur le réseau Ethereum.

 

Trading Bot : Programme réservé aux pros du trading. Paramétré et programmé à l’avance, il est capable de passer des ordres d’achats et de ventes en parfaite autonomie. Votre meilleur ami si vous souhaitez faire du trading tout en profitant du soleil en terrasse.

Usine : Il existe des usines à cryptomonnaies. Aussi appelées « ferme » ou « mine », ces lieux sont de grands espaces remplis d’ordinateurs connectés au même réseau et dont la puissance informatique est uniquement dédiée au minage de cryptomonnaies, de jour comme de nuit.

Vitalik Buterin : Né en 1994, ce petit génie russo-canadien est le co-fondateur d’Ethereum et de Bitcoin Magazine. À 20 ans, il recevait déjà le prix Pether Thiel Fellowship* et figurait parmi les plus grandes fortunes des moins de 40 ans. Pas mal.

 

*Pour information, le prix Pether Thiel Fellowhip récompense les entrepreneurs sélectionnés de moins de 23 ans en les finançant à hauteur de 100 000$ sur 2 ans pour qu’ils développent leur projet.

Wallet : C’est le portefeuille dans lequel vous pouvez stocker vos cryptomonnaies. Il peut être en ligne sur des plateformes telles que Coinbase et MyEtherWallet ou bien privé, sans faire appel à un intermédiaire.

 

Whale : Les baleines en français sont les investisseurs qui détiennent une quantité telle d’une cryptomonnaie donnée qu’ils peuvent parfois en faire varier le cours de manière visible par le simple fait d’en acheter ou d’en vendre.

YES : Cri de joie le plus répandu chez les investisseurs ayant réussi un bon coup. Par message, il est souvent suivi d’un smiley « XD », caractérisant l’éclat de rire qui fait fonctionner vos zygomatiques.

2 Responses
  1. joulin

    très bon dictionnaires du langage du monde des crypto monnaie, pour débutants et personne ayant des connaissances plus avancé. bien comprendre les termes et vocabulaire associés au monde des crypto monnaie permette de mieux comprendre cette univers qui est en pleine ascension.

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
YouTube
SOCIALICON